Hogwarts' forum RPG Index du Forum
 
 
 
Hogwarts' forum RPG Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

confidences sur les remparts

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hogwarts' forum RPG Index du Forum -> Poudlard -> Les couloirs -> Couloirs
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Grey
Professeur
Professeur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juin 2012
Messages: 218
Masculin
RPG * Nom du perso: Grey Fullbuster
Statut: Professeur à Poudlard

MessagePosté le: Ven 8 Fév 2013 - 14:01    Sujet du message: confidences sur les remparts Répondre en citant

9h00. La première heure de cours de cette première journée de rentrée scolaire venait à peine de débuter. En ce début du mois de septembre le ciel était couvert et faisait grise mine. L'humidité ambiante avait subitement rafraichit l'air et la pluie menaçait clairement de tomber. Imperturbable, le château de Poudlard se dressait fièrement dans le paysage orageux, lui conférant un aspect un peu plus inquiétant qu'à l'ordinaire qui ne faisait qu'accentuer le charme légendaire des lieux. Les élèves avaient regagné leurs salles de classe respective dans un brouhaha ra qui trahissait aussi bien leur enthousiasme que leur excitation. Mais une fois les portes des salles de classes franchis, et à présent que les premiers cours venaient de commencer, il régnait dans les couloirs, un silence quasi religieux, que rien ne vint perturber, comme si toute vie avait déserté les lieux. Toutes ? Pas vraiment. Si Miss Teigne se baladait à pas feutré dans les couloirs, certains personnages de tableaux commencèrent à s'activer doucement, attendant qu'un événement inhabituel viennent pimenter leur petit quotidien. Mais le silence ne dura pas, comme toujours à Poudlard, et très vite des bruits de pas se mirent à résonner sur les dalles de pierre. C'était un pas mesuré, sur de lui qui, se dirigeait sans la moindre hésitation vers les remparts du château. La porte de bois que l'on ouvrit se mit à grincer avant de s'ouvrir lourdement, pour laisser passer la silhouette du professeur de botanique, Grey Fullbuster. Vêtu d'un long manteau blanc, et d'un pantalon noir, la gazette du sorcier serré à l'en froisser dans sa main, il s'avança le visage grave, et préoccupé. Après avoir fait quelques pas , il prit appui contre l'un d'un muret et fixa l'immensité qui s'étendait sous ses yeux. De là où il se trouvait, la vu sur l'horizon était imprenable, et surtout, véritable raison pour laquelle il était venu se réfugier ici, il était seul. Seul avec ses pensées, que personne ne viendrait perturber.
Une légère bourrasque s'engouffra dans le noir corbeau de ses cheveux, les ébouriffant légèrement au passage, mais c'est à peine si le jeune homme en eut conscience. Son regard, qui balayait l'horizon, venait de s'arrêter sur la petite cabane d'Hagrid. Au même instant, le demi géant en sorti, accompagné de son fidèle compagnon à quatre pattes, Crockdur. Nullement conscient d'être observé, Hagrid, s'empara de son arrosoir tout en manquant de se faire renverser à chaque pas qu'il faisait, par les sauts répétitifs de son jeune chiot qui, de toute évidence, était d'humeur joueuse. Répondant à sa demande, Hagrid plongea sa main dans la poche de son pantalon et lança dans sa direction, ce que Grey supposa être une balle. Le chien fonça aussitôt pour la rattraper, tandis que le garde-chasse en profita pour arroser la première rangée de plants de son jardins. Surement, à n'en pas douter, de futurs citrouilles qui décoreront la grande salle, à l'occasion de la fête de Halloween. Mais le répit fut de courte durée pour Hagrid, qui avait à peine eut le temps d'arroser un petit mètre carré de sa plantation que Crockdur revenait déjà à la charge pour le plus grand bonheur du géant. Et la scène se répéta à nouveau. Hagrid s'empara de la balle que l'animal maintenait dans la gueule pour la lancer ensuite au loin, de toute ses forces
Hagrid... La première fois qu'il avait débarqué du Poudlard Express à l'âge de 12 ans tout était nouveau pour lui. Il avait toujours vécu au Canada et la froideur londonienne était loin d'égaler la beauté des paysages enneigé de son Canada natale. Il ne se sentait pas à sa place ici, et son pays lui manquait. Sa tante qui l'avait recueillit après la tragédie, lui avait assurée que le mal du pays finirait par passer. Elle avait eut raison. Il avait fini par aimer lui aussi ce pays d'adoption, et aujourd'hui, ne se voyait plus en partir. Toutefois, le vide qu'avait laissé la mort de ses parents, n'avait, lui, jamais pu être comblé
Une nouvelle maison, un nouveau pays, une nouvelle école.... Cela faisait beaucoup de changement et il se devait de les accepter, pourtant, il y avait quelque chose qu'il ne s'attendait certainement pas à trouver à son arrivée à Poudlard : La présence d'un géant !!!
Bien qu'il entrait en troisième année, on lui avait demandé de suivre les premières années afin que, tout comme ces derniers, le choixpeau magique puisse lui désigner sa « maison » lors de la fameuse cérémonie de répartition.... mais le professeur McGonagall elle-même reconnue, un peu tardivement, que cela avait été une mauvaise idée...
Lorsqu'on eut conduit les dernières recrues vers les barques, une silhouette noire et imposante se démarqua dans le paysage nocturne. Armé d'une lanterne à la main, cette silhouette les attendait. Grey resta stupéfait et glacé d'effrois en découvrant que celui qui était venu les chercher n'était autre qu'un demi géant, qui, allait vite le découvrir, portait le nom de Hagrid !! Mais que faisait donc un géant dans une école de sorcellerie ?!!! Le souvenir des géants détruisant sa maison, et le village, lui était revenu aussi violemment à l'esprit qu'un coup de fouet. La stupéfaction passé, Grey était entré dans une colère noire et il avait fallut toute la sévérité et la fermeté du professeur McGonagall pour le calmer et le convaincre de la suivre pour faire son entrée à Poudlard comme tout le monde. Finalement au lieu de suivre les premières années sur les barques, comme il en avait été préalablement convenu, il parti en calèche avec le professeur McGonagall, qui tenta de le rassurer et de calmer ses angoisses durant le cours trajet. Les voitures étaient tirés par des sombrals, ses chevaux ailés noir aux énormes yeux blanc à la tête de dragon, et au corps squelettique. Peu de monde pouvait se targuer de les voir, seuls ceux qui avaient vu la mort de prêt avaient le "privilège" de pouvoir observer ces créatures aussi fascinantes que fantastiques. Pour les autres, ils restaient invisibles et la calèche semblait avancer toute seule. Grey, lui, les voyait parfaitement, mais il aurait préféré ne jamais les voir....
Le jeune garçon avait affiché toute sa mauvaise grâce durant les premiers jours de sa nouvelle scolarité. Il ne comprenait pas comment ils pouvaient travailler avec un type de son espèce. Il ne chercha pas à connaître Hagrid, et l'avait rejeté en bloc sans chercher à le connaître. Bien au contraire, tout ce qu'il faisait, en plus de ses bêtises quotidiennes, c'était de le provoquer en lui balançant toutes les horreurs possible et imaginable, dès qu'il pouvait. C'est aux alentours de sa cinquième année qu'il s'était enfin un peu calmé à son encontre, et qu'il avait du reconnaître bon gré, mal gré, que Hagrid avait beau être ce qu'il était, à savoir un demi géant, il n'en restait pas moins qu'un gros naïf inoffensif qui ne pourrait pas faire le moindre mal à une mouche. Surtout pas à une mouche en fait.
Aujourd'hui qu'il était professeur, et bien qu'il ne détestait absolument plus Hagrid, en qui il reconnaissait un être dévoué et de confiance, il ne pouvait malgré tout s'empêcher de garder ses distances avec le garde-chasse. C'était inconscient, mais il était la seule personne avec laquelle il n'avait pas vraiment tissé de lien. Ils échangeaient des banalités quand il le fallait, mais ça s'arrêtait là. Il détourna légèrement son regard pour observer le lac. Dire qu'il avait bien faillit ne plus voir tout ça... Sa dernière année à Poudlard avait bien faillit se terminer avant l'heure. Il déplia la gazette du sorcier où se trouvait en première page une photo de lui en caleçon et Ziggy, jetant des sorts à tout va dans la taverne du sanglier. L'accroche de l'article était, elle, sans équivoque !
A cause de son emportement, Poudlard était la risé du monde des sorciers, et tout ceci avait bien faillit le renvoyer à Azkaban. Il avait été convoqué dans le bureau de Dumbledore, tôt le matin même. Il se doutait bien que c'était en rapport avec l'esclandre de la veille au soir, mais il ne s'attendait pas à avoir la désagréable surprise de constater que le directeur n'était pas seul, et que deux Aurors l'attendaient également. Le juge avait été très stricte à son sujet. Il purgeait sa peine à Poudlard, mais ne devait surtout pas faire le moindre coup d'éclat, sans quoi, il repartait direct pour la prison des sorciers. Hors McAllister et sa bande de bras cassés avaient offert leur version des faits à cette journaliste de bas étage, et bien sur tout le monde l'avait lu. Même le juge qui s'était occupé de son affaire. Alors qu'il n'avait plus qu'une année à faire, il avait faillit tout compromettre pour une simple bagarre. Mais fort heureusement, une fois encore, Dumbledore, et surtout le témoignage de son frère Abelforth, lui avait une fois de plus sauvé la mise, mais il allait devoir faire profile bas pendant l'année à venir. La moindre incartade, et ce serait fini, il n'y aurait plus d'excuse ! Il allait devoir apprendre à se retenir et à serrer les dents. Impossible, sauf s'il restait sagement confiné ici. Cela signifiait donc terminé les soirée de beuverie et de débauche en compagnie de son comparse puisqu'il n'était pas capable de se retenir à la moindre provocation. Grey laissa s'échapper un soupire abattu tout en s'affalant contre le muret. Puis, il releva la tête et le menton appuyé sur son avant bras observa à nouveau l'horizon.


- Bien, admettons que je finisse l'année sans encombre et surtout en évitant la case Azkaban, je fais quoi ?


Sa carrière au sein des brigadiers était terminé, et chez les aurors avait été étouffé dans l'oeuf de dragon avant même d'avoir pu commencer. De toute manière, il devait avouer que son « affaire » l'avait quelque peu échafaudé, et que la notion de Justice était sommes toute relative quand il s'agissait de ceux qui devait la faire appliquer. Quand il s'était engagé, il était remplit d'idéal, mais il avait vite déchanté face à ce monde corrompu. Alors quoi ? Rester ici et continuer d'enseigner ? Pourquoi pas après tout. Il ne détestait plus ce nouveau métier qu'il exerçait, et il doutait fortement que papy lui demande de partir. Sans compter qu'à présent, il maitrisait vraiment son sujet, enfin à peu près... L'enseignement à Poudlard, il n'y avait que du bon, conclua-t-il dans un sourire polisson, en repensant à ces deux années passés, s'empêtrant dans ses cours, galérant à soigner une plante caractérielle, se mesurant aux Maraudeurs, ou en transformant en statue de glace Lockhart. Oui, ici, il n'avait que de bon souvenirs, alors pourquoi en partir ?
Des bruits de pas attirèrent son attention, et Grey tourna son visage par-dessus de son épaule pour voir apparaître un de ses collègues qui manifestement n'avait pas cours lui non plus : Stan et son indécrottable sourire affiché aux lèvres. Il fallait reconnaître que l'un n'allait pas sans l'autre


- Je te vois venir, pas la peine d'en rajouter, fit-il dans une moue faussement boudeuse


Grey connaissait bien Stan, et nul doute que le sorcier avait du voir l'article et avait du bien rire devant la situation dans laquelle ils s'étaient mit, Ziggy et lui. Grey se retourna franchement et accoudé contre la rambarde, un sourire canaille sur les lèvres, il rajouta avec amusement


- Avoue tu regrettes de ne pas avoir été là ;p
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 8 Fév 2013 - 14:01    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alice
Professeur
Professeur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Juil 2012
Messages: 58
Féminin
RPG * Nom du perso: Stanislas Eather
Statut: Professeur à Poudlard
Autre: Professeur d'Etude des Moldus

MessagePosté le: Sam 11 Mai 2013 - 20:58    Sujet du message: confidences sur les remparts Répondre en citant

Ce matin-là, Stan n'avait pas cours et s'était permis de dormir un quart d'heure en plus. Ensuite de quoi il s'était levé, lavé et habillé, ce qui avait bien pris une heure, vu le temps qu'il mettait à choisir ses vêtements. Finalement, le jeune homme avait opté pour un costume bleu nuit agrémenté de petites étoiles vertes sur les épaules et le bas du pantalon avec une chemise jaune pâle, et laissé ses cheveux libres de toute attache. Ses yeux étaient restés au naturel, afin d'assortir leur couleur aux étoiles. Cette tenue lui inspirait le rêve, la sérénité, mais aussi la tendresse; elle était un porte-bonheur de longue date et le rassérénait pour cette journée de rentrée.

En avalant sa barre chocolatée et lisant la Gazette, Stan faillit s'étouffer. De rire. *Oh mon Dieu si vous existez, ou même si vous n'existez pas d'ailleurs, faites qu'ils aient vraiment fait ça!*. Il lui fallut bien cinq minutes pour se remettre de son fou-rire et écraser sa dernière larme, avant de sortir à la recherche de Grey (non sans avoir soigneusement rangé la gazette dans sa veste): il était presque sûr que lui non plus n'avait pas cours. En arpentant les larges couloirs, le blond se demanda comment Grey et Ziggy avaient fait leur compte pour se retrouver dans un pétrin pareil, à la une par-dessus le marché! Il avançait d'un pas rapide, mais pas précipité, il restait calme, sans être nonchalant, saluant au fur et à mesure de son chemin, les personnages des grandes et petites toiles exposées au mur de l'imposant château. Stan était passablement agacé par certaines remarques d'une certaine journaliste. Poudlard, ridiculisé par deux profs? La bonne blague! Poudlard restait et resterait Poudlard, une immense bâtisse dirigée par un grand homme et paraissant inébranlable. Ce n'était certainement pas une petite gaffe de deux professeurs qui allait mettre en cause la crédibilité de l'école! Il détestait cette façon que la société avait de tout dramatiser. Ça n'aurait pas fait de mal à certaines personnes de respirer un bon coup et de chercher des solutions au lieu de courir dans tous les sens en criant au drame national! Bon, d'accord, c''était peut-être un peu exagéré dans le cas présent, mais disons que, en général, ce stress permanent était assez agaçant.

*Bon alors, Grey... Humm... Ah ben oui bien sûr! Les remparts!* Stan aimait observer les lieux, les gens, et même les objets. Tout ce qui pouvait être observé était pour lui une folle distraction. Ainsi, étant arrivé quelques jours avant la rentrée, il avait eu le temps de s'habituer au goût de monsieur Fullbuster pour les "grands espaces remplis d'air", comme il aimait les nommer. Il trouva le jeune homme appuyé sur l'un des murets des ces fameux remparts, contemplant... Il ne saisissait pas vraiment quoi, mais contemplant quelque chose en tous les cas. Il s'approchait à pas feutrés, dans le but de ne pas le saisir trop brusquement dans ses profondes réflexions. Il avait l'air de se parler à lui-même, et ces moments-là sont souvent importants et personnels. Mais il fallait qu'il sache. Puis aussi qu'il le félicite un minimum. Stan accéléra donc sa cadence, incapable de se détacher de son sourire en repensant à cette incroyable photo, et le jeune homme se retourna:


- Je te vois venir, pas la peine d'en rajouter

Stan eut un léger sourire faussement moqueur et s'assit sur le rempart. Certes, il y avait derrière lui du vide, et il n'était bien évidemment pas doté d'ailes, mais il ne pouvait s'empêcher de faire ça devant la mine de son collègue. Rien que pour l'ennuyer et lui rappeler que s'il tombait, il serait le seul à pouvoir le rattraper. Sadique, vous avez dit sadique? Non, juste un peu enquiquinant. Puis, il avait un vertige monstre, et se ravisait en général très vite. Cette fois ne fit pas exception à la règle, il devint légèrement blanc et se releva en vitesse. Il posa sa main sur l'épaule de son collègue et le rassura

-Je ne t'enfoncerai pas, pas cette fois. Mais il va quand même falloir que tu m'expliques comment vous en êtes arrivés là!

Un rire clair s'échappa de sa gorge alors qu'il sortait la Gazette du Sorcier et la mettait sous le nez de Grey en ajoutant qu'il garderait cette photo dans son portefeuille. Ce n'était pas tant le fait qu'ils soient dans ces tenues, ou qu'ils jettent des sorts à tout-va dans une taverne qui rendait cette image unique, non. Ce pour quoi Stan adorait cette photo, c'était la complicité qui se dégageait de ces deux sorciers. L'incroyable amitié tissée contre toute attente, au vu de leurs caractères respectifs. Il trouvait ça juste admirable. Admirable et respectable.

- Avoue tu regrettes de ne pas avoir été là ;p[/quote]

Stan partit dans un fou-rire monumental, et vint s'écraser au sol en se tordant le ventre, avant de reprendre son sérieux en un temps record.

-Si je regrette? Si je regrette? Mais bien sûr que je regrette! Tu rigoles ou quoi? Vous auriez pu prévenir, je sais pas moi! J'aurais pris pleiiiin de photos! J'aurais organisé des séances de dédicaces! Oh Fullbuster! Quelle question!

Un énorme sourire éclairait son visage. Ce qu'il venait de dire était vrai. Bien sûr qu'il se serait éclaté. Néanmoins, à présent, même si l'incident le faisait rire, il était réellement inquiet. Grey et Ziggy étaient des gens à qui il s'était attaché malgré tout, et cette petite histoire pouvait leur apporter des ennuis phénoménaux par rapport à la taille de la gaffe. S'appuyant lui aussi contre le muret, il regarda dans le vide pour poser sa question, comme il le faisait chaque fois qu'il repassait en mode sérieux.

-Et vous? Ca va, on ne vous a pas trop ennuyés?

Si il s'était écouté, il aurait souri en sortant une imbécillité du genre "Si ils vous ennuient, je vais leur casser la figure heiiin!" pour ensuite enfermer Grey dans une étreinte en lui ébouriffant les cheveux. S'il s'était écouté, il les aurait vu comme des petits frères. Ils étaient plus jeunes que lui de 3 et 4 ans après tout. Mais il savait pertinemment qu'ils en savaient bien plus sur la vie et ses souffrances qu'il n'en saurait sans doute à la fin de la sienne. Et c'était quelque chose qu'il respectait. Alors il se contentait de s'inquiéter.

-En tous les cas s'ils vous font trop mal...

Stan déplaça sa main droite, sans bouger de position, le regard toujours perdu dans son vide de réflexion. Seul son bras bougeait, allant poser ses doigts au milieu des cheveux de son camarade. Il ne sut finir sa phrase. *Il va me prendre pour un grand lunatique, mais tant pis. Je supporte pas la pression. Ca fait que du mal.* Sa tête tourna, et il se releva en une demi pirouette enjouée:

-Héhéhéé, sinon j'adore ton manteau, un peu de customisation et il sera paaarfait!

Un petit rire diabolique et enjoué s'échappa de sa gorge et il sauta sur ce pauvre manteau innocent..
_________________
Mikan... Si tu savais... A quel point ton sourire m'est précieux.


Revenir en haut
Grey
Professeur
Professeur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juin 2012
Messages: 218
Masculin
RPG * Nom du perso: Grey Fullbuster
Statut: Professeur à Poudlard

MessagePosté le: Ven 23 Aoû 2013 - 13:18    Sujet du message: confidences sur les remparts Répondre en citant

La venue de son collègue dérida presque aussitôt Grey ! Stan, tout comme Ziggy, faisait parti de ces personnes avec lesquels il était facile de relayer ses soucis dans le placard à balai., ce qui n'était pas le cas de tout le monde Il n'aurait, par exemple, pas apprécié de voir Slughorn débarquer, en cet instant, et l'avoir sur le dos, lui et ses réflexions aussi insupportables qu'hypocrites. Avec Stan c'était diamétralement différent, puisque le professeur était bien connu pour aimer s'amuser et rire de tout. Si quelqu'un pouvait dédramatiser n'importe quelle situation, c'était bien lui.
Le sorcier, s'installa sur l'un des remparts, un sourire moqueur collé aux lèvres. Le regard suspicieux, Grey se doutait bien qu'il allait sentir passé son « heure de gloire » si on pouvait l'appeler ainsi XD
Pourtant bien vite, avant qu'il n'ait eut le temps de dire ou de faire quoique ce soit, le sourire moqueur de Stan se transforma bien vite en une grimace ridicule qui cette fois fit sourire d'un air légèrement narquois le professeur de botanique. Stan et les hauteurs ! Décidément on ne le referait pas. Le sorcier avait la phobie du vide qui lui donnait rapidement le vertige, d'ailleurs, il n'était pas sur de l'avoir jamais vu sur un balai, et de toute évidence, ce n'était pas prêt d'arriver. Il avait suffit à Stan de réaliser que derrière lui se trouvait le vide, pour devenir aussi livide que l'un des nombreux fantômes qui hantaient Poudlard. Cette vision eut pour effet de provoquer un petit ricanement amusé chez le plus jeune. Faisant comme si de rien n'était, Stan bondit du rempart pour regagner la terre ferme, ou de toute évidence, il se sentait beaucoup plus à l'aise et en sécurité. C'était fini de rire pour lui à présent, Stan avait retrouvé son aplomb, et ça allait être à son tour de rigoler.

-Je ne t'enfoncerai pas, pas cette fois.

Là, Grey devait reconnaître que Stan venait de le surprendre. Lui qui s'attendait à être chambré par son ami et collègue, ce dernier lui disait qu'il ne l'enfoncerait pas ? C'était possible ça ? Se demanda-t-il en arqua un sourcil visiblement sceptique. En même temps difficile de l'enfoncer plus qu'il ne c'était enfoncé lui-même XD


- Mais il va quand même falloir que tu m'expliques comment vous en êtes arrivés là!


Aussitôt un rire enjoué et clair s'extirpa de la gorge de Stan, qui, comme Grey l'avait redouté, se mit à brandir le journal honnis sous son nez. Il avait beau s'y attendre, connaissant son ami et collègue, qui, pour rien au monde n'aurait raté une telle occasion de les chambrer lui et Ziggy, car à n'en pas douter, Ziggy allait y passer aussi, Grey ne pu s'empêcher d'afficher une grimace de surprise, en reculant d'un pas devant cette scandaleuse première page. Grimace qui s'accentua lorsque Stan l'informa de son attention de garder bien précieusement la photo qui illustrait ce journal dans son portefeuille.
En entendant cela, Grey bondit sur Stan pour essayer de lui attraper le journal mais rien n'y fit, Stan étant aussi grand qu'un troll des montagnes et ayant une tete et demi de plus que lui, au moins, il avait beau faire, il ne parvenait pas à s'en emparer. Pestant contre les échasses qui servait de jambes à Stan, Grey cessa ses veines tentatives de s'approprier le journal et d'un petit air insolemment moqueur, lui fit

- Avoue tu regrettes de ne pas avoir été là ;p

Stan partit alors aussitôt dans un fou-rire monumental, tout en se laissant tomber sur le sol en se tenant le ventre, visiblement tordue de rire, sous le regard hébété de Grey. Et avant que le professeur de botanique n'ait eut le temps de comprendre ce qui arrivait, la seconde d'après, Stan avait reprit tout son sérieux. Déroutant. Stan était décidement l'être le plus déroutant qui lui ait été donné de rencontrer ! Il pouvait passer du rire au plus grand sérieux en un temps record !

-Si je regrette? Si je regrette? Mais bien sûr que je regrette! Tu rigoles ou quoi? Vous auriez pu prévenir, je sais pas moi! J'aurais pris pleiiiin de photos! J'aurais organisé des séances de dédicaces! Oh Fullbuster! Quelle question!

Le visage de Grey était si expressif qu'il était très facile de savoir ce qu'il pensait ou ressentait ! Lorsque Stan lui reprocha de ne pas les avoir emmené avec eux, Grey avait affiché une mine contrarié et boudeur, maugréant un « comme si j'avais pu prévoir ce qui s'est passé ». Mais lorsque Stan surenchérit en disant que s'il avait été là, il aurait fait une tonne de photo, Grey cru que sa machoir allait se détacher de son visage. Non mais c'est qu'il se payait vraiment leur tête en plus !!!! Il allait voir lui ! Il aurait moins rigolé s'il savait de quel sort Abelforth s'était servi pour calmer les ardeurs de tout le monde. Alors qu'il s'appretait à lui raconter le petit tour de passe passe d'Abelforth, Grey se ravisa in-extremis. Réflexion faite, ce n'était pas du tout une bonne idée d'évoquer cet épisode devant Stan, sans quoi, il risquait d'en entendre parler encore longtemps XD
Prenant appuit contre le muret, le visage de Stan devint soudainement plus grave, et son regard se perdit au loin avant de se diriger à nouveau sur lui. Quoi ? C'était quoi se revirement d'attitude ? Qu'est-ce qu'il allait encore lui sortir cette fois ???

-Et vous? Ca va, on ne vous a pas trop ennuyés?


La question surprit Grey, une fois de plus Stan avait ce don particulier de ne jamais venir là ou on l'attendait. Un sourire blasé apparut sur son visage, s'il n'avait pas été trop ennuyé ? Non ça allait... McGonagall ne c'était pas gêné pour leur faire la morale la veille au soir, après le banquet, mais de son point de vu rien d'insurmontable (meme si ce fut quand meme un sale quart d'heure XD). Ce matin en se levant il n'y pensait déjà plus, jusqu'à ce qu'il soit convoqué par papy dans son bureau et qu'il se retrouve face à deux Aurors, pour son plus grand étonnement. Les ennuis, il les avaient une fois de plus frôlés de justesse. Une fois encore, ce fut grâce à Dumbledore et son frangin qu'il devait d'être toujours en liberté. Mais jusqu'à quand ? Il ne s'attendait vraiment pas à ce qu'une petite bagarre de rien du tout prenne de telles proportions ! Et pour avoir été prit ainsi en photo, ils avaient clairement été piégé, et ça, il ne fallait pas chercher bien loin, pour savoir qui avait la responsabilité de toute cette affaire. Si jamais il mettait la main sur eux... songea-t-il en serrant son poing dans sa main.
Grey releva son regard sur Stan qui attendait toujours une réponse. Stan connaissait forcément ses ennuis avec la justice magique, même s'il ne devait pas connaître toute l'histoire. Mais il n'avait de toute manière pas l'intention de parler de cette entrevue qu'il avait eut avec les aurors à ce sujet. Il était inutile d'alarmer ses amis pour rien et de s'épancher sur des événements qu'il préférait oublier, sans compter que pour le moment, c'était réglé. Seul Ziggy, si ce dernier lui demanderait serait mit dans la confidence, car il était bien le seul, à qui, il ne pouvait rien caché
Toutefois, il n'avait aucune intention de se cacher dans un trou de souris pour ce qu'il avait fait. Ses conneries, il les assumaient et s'il estimait qu'il n'avait pas à en rougir, ce qui était le cas, il les assumait sans rougir. De toute manière, dans le cas présent, il n'avait pas trop le choix, même s'il le voulait, il lui serait assez difficile de faire comme si de rien n'était vu les proportions qu'avaient prise cette histoire. C'était à son avis, beaucoup de bruit pour rien. Mais voilà, à présent, tout le monde était au courant, à moins de vivre dans une de ses galeries gardé par les gobelins et encore, même ces derniers lisaient ce torchon de Gazette. Il savait donc qu'il ne pourrait pas empêcher que les gens se posent des questions. Collègues, élèves, ça allait forcément jaser pendant quelques jours, c'est la raison pour laquelle, il avait l'intention de régler cette histoire des ses débuts de cours, afin d'étouffer immédiatement dans l'oeuf de dragon cette stupide histoire ! Il se tourna vers Stan tout en lâchant un soupire amusé, accompagné d'un immense sourire polisson

- A part Mamie qui nous a bien étripé hier soir ça va, on s'en est assez bien sorti, inutile de t'inquiéter on a l'habitude

Et c'était peu de le dire, depuis son arrivée à Poudlard, lorsqu'il n'était encore qu'un élève, les visites dans le bureau de McGonagall, la directrice de sa maison, était légion. Toujours prompt à faire des bêtises, ou à se déshabiller en plein cours, ses actions lui valaient toujours de jolies remontrances. Il se souvenait même de la fois où, alors qu'il était installé tranquillement dans la grande salle pour prendre son repas, elle l'avait levé en lui tirant l'oreille. C'est que son oreille s'en souvenait encore XD tout ça parce qu'il s'était retrouvé accidentellement en caleçon (c'est toujours accidentel chez lui XD). Et ce n'était pas parce qu'il était devenu enseignant que McGonagall se privait de lui faire des remarques lorsqu'il se comportait de manière aussi puéril que leurs élèves

-En tous les cas s'ils vous font trop mal...


Hein ? Grey leva son regard surprit sur Stan, qui semblait tout à coup perdu dans ses pensées. Mais un sourire amical, se dessina sur ses lèvres. Qui l'eut cru ? Si on lui avait dit qu'un jour, il compterait parmi ses amis un ancien Serpentard, il ne l'aurait jamais cru, et pourtant, Stan, qui avait appartenu à cette maison rivale à la sienne, était devenu un ami. Il était difficile de toute manière de détester Stan qui affichait toujours un sourire inébranlable et qui se montrait toujours à l'écoute de ses proches

- T'es trop sympa pour avoir été à Serpentard, c'est pas possible, le choixpeau magique a du se planter avec toi !

La main grande et ferme de Stan s'écrasa sur le haut de sa tête et lui ébouriffa les cheveux dans un geste affectueux, comme pouvait le faire un grand frère protecteur, puis avant que Grey ne comprenne ce qui se passe, Stan se retourna vers lui habité soudainement par une lueur inquiétante dans le regard et affichant un rictus en guise de sourire

-Héhéhéé, sinon j'adore ton manteau, un peu de customisation et il sera paaarfait!

Quoi ?? Et avant qu'il n'ait eut le temps de réagir, Stan lui sauta dessus pour s'emparer de son manteau. Mais... il lui faisait quoi là ???


- Je retire ce que je viens de dire, répliqua Grey, tout en chahutant avec son ami.


Pour une fois que Grey avait fait des efforts vestimentaires pour la rentrée... mais ça ne lui déplu pas, bien au contraire, merci Stan ! Chassez le naturel, il revient toujours au galop !! Désolée mamie, ce ne serait pas encore cette année qu'il deviendrait un prof respectable ! Alors que Stan avait réussit à s'emparer de son manteau, Grey se recula et retira son t-shirt en affichant un sourire diabolique. Stan cherchait la bagarre ? Il ne lui en fallait pas plus, pour le motiver, et l'inciter à répliquer

- Je te le donne si tu veux, encore faut-il que tu arrives à le garder en main ^^

Et aussitôt une plaque de glace apparut sous les pieds du pauvre Stan qui en perdit l'équilibre, sous le rire de Grey. Y avait pas à dire, les bagarres, y avait que ça de vrai. Alors que Stan se dépétrait pour se relever, Grey aperçut le professeur Hemsworth marcher sur les rempart exterieurs, juste en-dessous d'eux. Lachlan... Le professeur borgne, si il l'avait vu, fit comme si il n'en n'était rien, et ouvrit l'une des portes pour s'engouffrer à l'intérieur du château, disparaissant ainsi de son champs de vision

- Dis moi Stan, Lachlan, c'est bien l'un de tes anciens compatriotes non ? Demanda-t-il alors qu'il esquiva un sort lancé par son collègue

Ce que Grey n'avait toutefois pas vu, c'est que ce dernier avait fait en sorte qu'il fasse ricoché et le frappe par derrière. Voilà qu'à présent, il se retrouvait trempé de la tête au pied ! Très drôle ! Bien joué Stan ! Un point partout ! Avoir entre aperçut Lachlan venait de refroidir ses ardeurs bagarreuses

- Est-ce que tu l'as connu ? Demanda-t-il en se tournant vers lui

Lachlan... avec toutes ces histoires il n'avait pas eut le temps d'en parler avec Ziggy, mais la présence de cet ancien auror au regard inquisiteur, le mettait mal à l'aise. Il avait du mal à croire qu'un homme comme lui raccroche ses insignes et ses médailles pour venir enseigner à Poudlard ! Cela cachait surement quelque chose ! Etait-il ici pour le surveiller et voir comment il se comportait ? Non, ça n'avait aucun sens, s'ils avaient du placer quelqu'un pour le surveiller, ils l'auraient fait immédiatement et n'aurait pas attendu sa,dernière année de probation. Alors il était ici pour autre chose. Lachlan... il avait beau avoir un an de plus que lui et être de l'âge de Ziggy, il se souvenait très bien de lui. Lachlan était de ces serpentards dont la réputation n'était plus à refaire et qu'il détestait. Ils étaient une petite bande qui terrorisait les élèves et à ce que l'on racontait, ils martyrisaient également certains professeurs durant les cours. En y songeant il eut une pensée pour la pauvre Zoey qui aurait certainement prit ses jambes à son coup si elle avait du faire face à de tels élèves. Pourtant, un jour, tout bascula. Lachlan venait d'entrer en 7ème année. Lui n'était alors qu'en 6ème année mais il se souvenait parfaitement de ce qui s'était passé. Cela avait commencé par des rumeurs, celle d'un duel entre serpentard qui aurait mal tourné. Au départ, Grey s'en était moqué, si les serpentards se bouffaient entre eux ça arrangeait bien ses affaires. Mais lorsqu'il découvrit que Lachlan restait continuellement dans son coin et qu'il avait perdu un oeil lors de son duel, il prit réellement conscience de jusqu'où les serpentards étaient capables d'aller, même entre eux. Lui aussi, il lui arrivait de se bagarrer avec des membres de sa maison, mais jamais, il n'avait désiré leur faire réellement du mal ou blesser qui que ce soit. Pire, il se sentait même proche de lui, lorsqu'il apprit que lui aussi venait de perdre ses parents. Il ne l'avait jamais fréquenté mais l'avait beaucoup observé. Lorsque Lachlan quitta Poudlard après avoir obtenu son diplôme, il n'entendit plus parler de lui, du moins jusqu'à ce qu'il n'arrive en fin de sa 7ème année. Il apprit de la bouche d'autres élèves qui étaient en pleine discution, que Lachlan était devenu auror. Il comprenait parfaitement pourquoi il avait choisit cette voie, puisque lui même avait les mêmes motivations. Néanmoins, contrairement au brillant Serpentard, Grey ne réussit pas à entrer chez les aurors, mais il était néanmoins parvenu à passer brigadier. Ce n'était qu'une étape supplémentaire, mais lui aussi un jour, parviendrait à devenir auror. Durant ces années, il entendait souvent parler des hauts fait de Lachlan, malgré son jeune âge, il impressionnait les plus haut gradés. Sa réputation n'était plus à refaire. Et voilà qu'aujourd'hui, il laissait tout tomber pour enseigner ? Il avait un peu de mal à y croire. Lachlan, il aurait aimé en savoir plus sur les raisons de sa présence ici et espérait bien que Stan pourrait l'aider un peu à ce sujet, même s'il se doutait bien qu'au fond, c'était inutile. Lachlan n'était pas quelqu'un de loquace, et c'était devenu encore pire avec les années, et plus important encore, s'il était ici en mission, il n'allait certainement pas le crier sur tous les toits

- Je me demande pourquoi il est ici

Cette remarque était plus adressé pour lui-même que pour Stan, et il devait avouer que ça le démangeait assez d'aller poser directement la question à l'intéressé...
_________________


Revenir en haut
Alice
Professeur
Professeur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Juil 2012
Messages: 58
Féminin
RPG * Nom du perso: Stanislas Eather
Statut: Professeur à Poudlard
Autre: Professeur d'Etude des Moldus

MessagePosté le: Sam 30 Nov 2013 - 18:00    Sujet du message: confidences sur les remparts Répondre en citant

- Je retire ce que je viens de dire, répliqua Grey, tout en chahutant avec son ami.

" T'es trop sympa pour avoir été à Serpentard, c'est pas possible, le choixpeau magique a dû se planter avec toi " Pendant une seconde, Stan dut masquer un sourire plus proche des regrets que de la nostalgie. S'il tenait tant à mettre de la lumière dans le monde, s'il tenait tant à faire sourire et à sourire, c'était pour équilibrer sa vie, pour rattraper toute la zone d'ombre noire qu'était son passé. Après sa rencontre avec Yuka, il en avait souvent voulu au Choixpeau de ne pas l'avoir envoyé à Serdaigle, ou à Poufsouffle. Et même si à présent, il se rendait compte que Serpentard était la maison la plus adaptée à son lui de l'époque, il regrettait presque tous les choix de son passé.

A la réplique de Grey, Stan rit, d'un rire clair et sincère, avant de lui faire un clin d'oeil

- Hahaha, si tu savais, j'ai été le plus crueeeeel de tous les Serpentards que cette Terre ait portés!

C'était de l'humour bien sûr, mais ça cachait un fond de vérité que le blond aurait aimé voir disparaître de sa vie une bonne fois pour toutes.

- Je te le donne si tu veux, encore faut-il que tu arrives à le garder en main ^^

Stan lança un regard droit à Grey, lui confirmant qu'il relevait son défi. Et à peine eut-il fait ça, qu'il se retrouvait au sol. Froid, le sol. Et mouillé, aussi. Fichtre, de la glace! pensa-t-il avant de tenter de se relever, tant bien que mal admettons-le. Profitant d'un moment d'inattention du propriétaire du super-manteau, Stan lança un sort. Qu'il évita. Il a de sacrés bons réflexes ce garçon, à ce niveau-là, il me surpasse, et de loin. Mais derrière Grey, le plan de Stan s'accomplissait parfaitement. Il eut un sourire en coin. Mon truc, c'est la tactique. Il baisse sa garde et...

- Dis moi Stan, Lachlan, c'est bien l'un de tes anciens compatriotes non ?

Grey était à présent recouvert d'eau. héhéhéhé. Les gouttes ruisselaient sur le torse de son collègue, et donnait un effet sauvage à ses cheveux déjà pas très disciplinés.

Touché! Enfin, je suis un peu déçu quand même... T'es canon quand t'es trempé, c'était pas vraiment le but recherché.

Stan avait vaguement entendu, dans sa concentration, la phrase de Grey, mais à l'entente de "compatriote", son cerveau avait préféré oublier de répondre. Ca ne le concernait pas, ça ne l'avait jamais concerné. Les notions de "camarde", "amis", et tout ce qui allait avec, étaient des notions qu'il n'avait découvertes que très tard. Grey se retourna pour faire face à Stan. Celui-ci comprit à sa tête que le combat prenait fin.

- Est-ce que tu l'as connu ?

Stan se trouvait face à Grey, et il ne pouvait pas ne pas répondre à la question. Bien sûr, il aurait pu lui dire que ça ne le concernait pas, que son passé ne le regardait pas ou tout autre truc du genre. Mais, il avait trop de respect pour son collègue que pour ne pas lui répondre. Il voyait que ça lui tenait à coeur, et, même s'il ne savait pas pourquoi, il comprenait. Chacun est hanté par plus ou moins de démons de son passé, et Grey en avait sûrement plus que Stan. Le blond en était conscient et ne se permettrait pas de ne pas répondre, uniquement pour conserver son petit égo démesuré.

-Lachlan, hein...? Etant âgé de trois ans de plus, je ne le fréquentais pas vraiment je dois dire. En même temps, je ne fréquentais pas grand-monde.. Presque personne en fait. Au début, j'aimais bien sa manière d'être, et de penser. Il me ressemblait un peu. Mais, contrairement à lui, j'ai eu la chance de rencontrer des gens qui m'ont tiré vers le haut. Lui a dû rester seul. Je dois dire que ça me rend un peu triste pour lui.

Stan était songeur. Ses yeux perdus dans le vide, représentaient la profondeur de sa pensée. Lachlan... Il l'avait souvent regardé de loin, au fil de son évolution, et chaque jour qu'il passait avec Yuka, le dégoûtait un peu plus de ce garçon qui continuait à avancer seul, au détriment de tous ceux qui l'entouraient. Il se fichait complètement de ce qui pouvait lui arriver, à l'époque, son égoïsme prenait de loin le pas sur tout le reste, et il avait d'autres préoccupations à ce moment-là.

- Je me demande pourquoi il est ici

Stan n'était jamais vraiment au fait des nouveautés, même les plus proches de lui. Ainsi, il se pencha vivement au-dessus de la rembarde.

Ah ouais, il est là? Je me demande quand même ce qu'il est devenu moi..
_________________
Mikan... Si tu savais... A quel point ton sourire m'est précieux.


Revenir en haut
Grey
Professeur
Professeur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juin 2012
Messages: 218
Masculin
RPG * Nom du perso: Grey Fullbuster
Statut: Professeur à Poudlard

MessagePosté le: Ven 6 Déc 2013 - 13:48    Sujet du message: confidences sur les remparts Répondre en citant

-Lachlan, hein...? Etant âgé de trois ans de plus, je ne le fréquentais pas vraiment je dois dire. En même temps, je ne fréquentais pas grand-monde.. Presque personne en fait.

Vraiment ? Cette révélation inattendu venait de surprendre Grey qui jeta un regard incrédule sur son collègue. Il avait bien du mal à imaginer un Stan solitaire, sauvage, et replié sur lui-même, alors qu'il l'avait toujours connu chaleureux, avenant, souriant et soucieux du bien-être des autres. Quel revirement. Avait-il vraiment été ainsi ? Non décidément, l'esprit de Grey refusait d'associer un visage asocial et antipathique avec Stan, c'était absolument incompatible pour son petit cerveau !

-Au début, poursuivit Stan, j'aimais bien sa manière d'être, et de penser. Il me ressemblait un peu.

Stan et Lachlan ? Se ressembler ?!! Affichant un rictus peu convaincu, et le regard sceptique, Grey avait vraiment du mal à faire ces associations. Pour lui Lachlan était un ténébreux solitaire dont il ne valait mieux pas s'approcher sans avoir une bonne raison, alors que Stan c'était le gars sympa et ouvert vers qui on avait naturellement envie d'aller. Comment avait-il pu lui ressembler ne serait-ce qu'un tout petit peu ?!!

- Mais, contrairement à lui, j'ai eu la chance de rencontrer des gens qui m'ont tiré vers le haut. Lui a dû rester seul. Je dois dire que ça me rend un peu triste pour lui.

Tiré vers le haut ? C'est vrai que Stan venait déjà de lui faire une réflexion sur son passé tout à l'heure

« Hahaha, si tu savais, j'ai été le plus crueeeeel de tous les Serpentards que cette Terre ait portés! »

Grey avait sourit en entendant cette réponse. Il n'en croyait bien sur pas un mot, mais de toute évidence, le Stan d'aujourd'hui était très différent du Stan qui était entré à Poudlard en tant qu'élève de la maison Serpentards. A vrai dire, pour le peu qu'il venait de lui en révéler, c'était le jour et la nuit. Et lui avait-il changé ? Il n'en n'avait pas l'impression, mais cela devait probablement être le cas... quoique s'il en croyait McGonagall qui lui disait encore pas plus tard que hier soir qu'il serait temps de grandir, il n'avait pas du beaucoup évoluer. Il se tourna vers Stan, et le fixa de ses pupilles noir en se demandant ce qui avait pu transformer le Serpentard, ou plus exactement qui avait été responsable de ce revirement à 180°. Mais après tout quelle importance ? Chacun avait ses croix à porter, il était bien placé pour le savoir. Et même si c'était vrai, même si le Stan d'aujourd'hui n'avait rien avoir avec celui d'hier, quelle importance ? Grey n'était pas naïf. Il n'était pas de ceux qui pensaient que tout le monde avait du bon en eux, mais lorsqu'une personne faisait des efforts pour se racheter ou pour changer, il n'était pas du genre à fermer les yeux, mais plutôt à tendre la main. Les erreurs du passé appartiennent au passé, seul compte le moment présent.
Toutefois le Stan d'aujourd'hui n'avait décidément rien à voir avec un Serpentard tel que Grey les avait toujours vu ou du moins, du stéréotype même que l'on pouvait en avoir. La preuve par 4 :
Stanb souriait tout le temps, Stan était soucieux des autres, on avait envie d'aller naturellement vers Stan et.... Stan ne faisait attention à rien ! Pour preuve la réflexion à laquelle Grey eut droit lorsque son ami lui fit par de son étonnement en découvrant que Lachlan était désormais des leurs

- Ah ouais, il est là? S'étonna-t-il en se penchant par-dessus la rembarde. Je me demande quand même ce qu'il est devenu moi..

Heureusement que Grey s'était accoudé contre le petit muret de pierre, sans quoi, il serait tombé à a renverse devant une telle révélation ! La surprise passé Grey se tourna vers lui tout en prenant un air narquois

- Hé ! Arrête de te pencher tu vas encore avoir le vertige ! Dis donc toi, tu faisais quoi pendant le banquet ? Tu dormais ? C'est pas toi qui est arrivé en retard pourtant. Lui rappela-t-il dans un immense sourire polisson. Puis il regarda à nouveau le paysage qui s'étendait devant lui. Tout était si calme et si paisible. Lachlan est le nouveau professeur de « Soins aux créatures magiques », expliqua-t-il, mais avant de venir ici, il était Auror, et pas n'importe quel Auror, il avait une sacrée bonne réputation. S'il est ici c'est pour une bonne raison, et j'aimerais bien savoir laquelle

Grey ramassa son t-shirt et s'essuya rapidement la tête avec. Il fallait reconnaître que le coup du ricochet il ne l'avait pas vu venir, c'était vraiment bien trouvé ! Enfin, la réflexion qui avait accompagné ce formidable coup, il ne l'avait pas vu venir non plus....

"Touché! Enfin, je suis un peu déçu quand même... T'es canon quand t'es trempé, c'était pas vraiment le but recherché."

What ? C'était c'te refléxion ? Il ne préférait même pas savoir. Tenant le t-shirt dans sa main droite et reposant ses bras sur le petit muret de pierre, Grey tournait le dos au paysage et observa Stan lorsque son visage devint soudainement livide. Comprenant qu'il se passait quelque chose de grave, Grey jeta un oeil par-dessus de son épaule avant de se retourner vivement, le visage à présent tout aussi livide que celui de son ami. Au loin, dans le ciel gris automnal, la forme spectrale de la marque des ténèbres flottait dans le ciel. Cette marque au funeste présage indiquait qu'une personne venait de mourir sous le sort d'un sortilège interdit. Cela faisait quelques temps qu'il n'avait pas vu cette marque mais pas assez à son goût. Qui venait d'être assassiné ?

- Accio moto !

D'abord, il ne se passa rien, puis, soudainement, un petit point apparut dans le ciel automnal, un petit point vert qui venait dans leur direction en déchirant le ciel avant de se poser devant Grey. Aussitôt il l'enfourcha et faisant vibrer son moteur il se tourna vers son collègue, L'heure n'était plus aux enfantillages, d'un regard, sans un mot, ils s'étaient mis d'accord. Stan se releva promptement et vint s'assoir derrière Grey. A peine fut-il installé qu'ils s'élevèrent dans les airs. Avant de foncer vers le lieu du crime, Grey s'autorisa un léger détour pour passer au niveau de la tour d'astronomie où devait forcément se trouver le rouquin et siffla pour attirer son attention lorsqu'il passa au niveau de la fenêtre qui était restée ouverte. Sans pour autant ralentir sa vitesse, il fit signe à Ziggy, qui s'était retourné et qu'il avait pu repérer grâce à sa crinière, de regarder dans la direction qu'il lui désignait. Là où flottait la marque des ténèbres. Là où lui et Stan se dirigeaient...


[Echange terminé]
_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:46    Sujet du message: confidences sur les remparts

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Hogwarts' forum RPG Index du Forum -> Poudlard -> Les couloirs -> Couloirs Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com